Les 177 ans de la Photographie

Pour célébrer la journée mondiale de la photographie, Shoot4ME a lancé la mission « Le début de la photographie : le noir & blanc et le sépia ».

Laissant libre cours à leur imagination, les photographes ont rendu honneur à Louis Daguerre, inventeur de la photographie.

Via son objectif, Antoine Noël nous a fait voyager dans le passé, nous plongeant dans l’ancien à travers le numérique.

blog-ci-photographie

Antoine, 31 ans, dessinateur industriel de profession, pratique la photo depuis une dizaine d’année. Il a une préférence pour la photo de nature (paysages, macro, animalier, etc…). Il aime s’ouvrir au monde de la photo et expérimenter d’autres secteurs photographiques.

S4M : Comment est apparue cette passion pour la photographie ?

Très certainement grâce à mon père qui a toujours fait de la photo. J’ai eu envie de m’y mettre vers mes 18 ans et depuis ce loisir est devenu une passion, toujours grandissante.

S4M : Y a-t-il un photographe en particulier qui vous a influencé ou inspiré ?

Je connais finalement assez peu de photographes. Je fréquente quelques forums photos où il y a d’excellents photographes, j’essaie parfois de m’inspirer de leur travail pour progresser, avec plus ou moins de succès.

Le paysage est un domaine qui m’attire naturellement mais ce n’est pas pour autant mon domaine de prédilection. J’aime bien essayer, tester, découvrir, la photo est pour moi un immense terrain de jeu.

S4M : Le matériel technique (appareils, objectives, trépieds etc…) a bien évolué depuis la création de la photographie, lesquels utilisez- vous et pourquoi ?

J’ai fait mes premiers pas en photo avec un bridge Minolta qui me paraissait bien compliqué à l’époque, je m’efforçais à l’utiliser en mode « A » sans trop savoir ce que cela signifiait ! Mais avec de la pratique et grâce à internet notamment, j’ai acquis les bases nécessaires.

Avec le temps ma pratique a évolué ainsi que mon matériel. A ce jour je possède deux boitiers Sony, un reflex APS-C (A77II) et un hybride plein format (A7). Le reflex pour les longues focales, mammifères, oiseaux et surtout meeting aérien. Le plein format, pour tout le reste, les paysages, les vacances, les reportages. Pour moi, il est important de prendre du plaisir à utiliser son matériel.

Le matériel a évolué très vite ces dernières années, à tel point que bien souvent la limite se trouve plus du côté du photographe que de l’appareil en lui-même.

 S4M : Un petit conseil à partager ?

Il serait prétentieux de ma part de donner des conseils. Ce que j’ai appris en photo c’est que la patience et la curiosité sont les clés pour réussir et progresser. La photo comme je la pratique (amateur) doit rester un plaisir et surtout une bonne excuse pour voyager et découvrir !

S4M : Avec presque deux siècles d’ancienneté, le monde photographique n’a cessé de se développer. Pour vous, comment contribue Shoot4ME à l’évolution du métier ?

La principale différence entre le début de la photographie et aujourd’hui, c’est que tout le monde ou presque est équipé d’un « appareil photo », ne serait-ce que par le biais des Smartphones. D’ailleurs, il ne s’est jamais fait autant de photos que depuis quelques années.

Une plateforme telle que Shoot4Me permet de valoriser le travail d’amateur comme moi. Il n’est pas facile d’exposer ses photos à un public (bien qu’avec les sites spécialisés, ça aide pas mal) une telle plateforme permet de relever des défis et de sortir de sa zone de confort. Et pourquoi pas gagner un peu d’argent c’est un plus fort appréciable.